Monsieur le président, Cher.e. s Collègues,

Les trois améliorations proposées vont dans le bon sens, et donc nous voterons ce rapport.

Il n’en demeure pas moins que j’y aurais ajouté, en tout cas dans l’exécution, un quatrième critère : celui de l’équité. Évidemment, je peux partager la philosophie qui est celle d’accompagner les projets que présentent les communes, mais sur dix ans, on peut aussi apprécier, avec un ratio par habitant qui, évidemment, ne demande pas à être appliqué strictement, si cette équité est respectée.

Évidemment, j’ai regardé, parce qu’il est intéressant de comparer des villes qui sont comparables.

Par exemple, si l’on compare Boulogne-Billancourt et Nanterre, qui sont des communes assez proches – il y a beaucoup plus d’habitants à Boulogne-Billancourt, mais, quand même, ce sont des villes qui, au plan économique, ont évidemment des entreprises sur leur territoire –, à Nanterre, c’est un peu moins de 94 € par habitant quand c’est 112 € par habitant pour Boulogne-Billancourt, mais si l’on prend la question du revenu médian des habitants de Nanterre, il est de 19 800 € et le taux de pauvreté de 21 %, alors que pour une ville comme Boulogne-Billancourt, il est de 32 460 € et le taux de pauvreté de 9 %. Certes, il ne s’agit pas forcément de prendre à tous les coups, ces ratios mais cela permet quand même de regarder.

Si je prends Bagneux et Châtenay, pour Bagneux, c’est 143 € par habitant et pour Châtenay, c’est 308 € par habitant. Si je prends la même chose, le revenu médian disponible par unité de consommation pour Bagneux, il est de 19 210 € par habitant et le taux de pauvreté est de 19 % ; celui de Châtenay est de 24 500 € par unité de consommation et le taux de pauvreté est de 11 %.

J’ai pris ces deux exemples, je peux les prendre sur dix ans, on peut les regarder avec d’autres communes, je dis simplement que j’espère, je souhaite, nous souhaitons, que le critère d’équité soit pris en compte.

Je le dis, je ne fais pas de cette règle de l’euro par habitant une règle absolue, je ne compare pas les Villes pauvres avec des Villes qui ont plus de ressources, etc., je ne demande pas à avoir plus que Boulogne-Billancourt, mais je trouve que l’écart entre Boulogne-Billancourt et moi est trop grand, parce qu’y compris on parle de Villes dynamiques, Boulogne-Billancourt est une Ville dynamique, mais Nanterre est une Ville dynamique aussi, donc il n’y a pas de raison qu’il y ait un écart aussi important.

J’ai pris Bagneux et Châtenay, mais, évidemment, sans aucune malice.

Au nom de l’équité, je vous invite donc à réévaluer les critères de répartition de ces subventions.

Je vous remercie.