Le 92, le très mauvais élève pour le transport des jeunes

En juillet 2020, le Conseil de Paris a voté à l’unanimité la mise en place de la gratuité des transports en commun pour les Parisiennes et les Parisiens de moins de 18 ans.

Tous les départements d’Ile-de-France, y compris les Yvelines, assurent une participation au financement de la Carte Imagine R pour les collégien.ne.s, les lycéen.ne.s, les étudiant.e.s et les apprenti.e.s comme c’est le cas dans le Val-de-Marne avec une prise en charge de 50%. 

Seul notre département ne fait rien !

Depuis plusieurs années, notre groupe se bat pour la prise en charge par notre département du transport des jeunes altoséquanais.e.s à hauteur de 50% de leur Carte Imagine R.

Une mesure que nous défendons car elle permettrait de faire reculer la précarité de la jeunesse mais aussi de faciliter leurs déplacements afin d’organiser leur vie plus librement : organiser leurs études, àccéder a l’emploi, participer à des activités périscolaires, culturelles ou sportives.

Aujourd’hui, la mesure de gratuité dont bénéficient les jeunes parisien.ne.s et leurs familles, mérite d’être étudiée avec Ile-de-France Mobilité pour les jeunes du 92.

La majorité de droite du Conseil départemental refuse notre proposition prétextant une contribution déjà importante à Ile-de-France Mobilité. Alors même que la clé de répartition aux transports de notre Région a été décidée par un gouvernement géré par ses amis politiques et qu’à aucun moment celle-ci n’a été remise en cause par la Région Ile-de-France.

Au regard des excédents budgétaires colossaux réalisés chaque année – 650M€ en 2019 – notre département a les moyens d’assumer cette mesure d’aide et d’accompagnement pour les jeunes altoséquanais.e.s.

Le groupe Front de Gauche et Citoyens (PCF-GC) poursuivra sa mobilisation avec les jeunes des Hauts-de-Seine pour leur garantir le droit à la mobilité. Une mesure de justice et d’efficacité participant aux exigences d’un développement durable de plus en plus nécessaire.