Monsieur le Président, Cher-e-s Collègues,

Cela peut paraître un dossier banal, ce n’est pas un petit dossier, c’est la gestion notamment de la prévention des inondations, où la loi a transféré à la Métropole du Grand Paris la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), Métropole qui, pour le moment, n’est quand même pas outillée et n’a pas d’histoire sur ces sujets.

La loi prévoit qu’on peut la mettre en œuvre au 1er janvier 2020 de façon brutale ; c’est ce que propose le rapport. En gros, même si le législateur n’a pas été obligatoirement excellent dans l’écriture de cette loi sur cette compétence, on met en œuvre brutalement. Il y avait une solution, puisque la loi prévoit aussi qu’il pouvait y avoir à titre dérogatoire conservation des compétences, à condition de signer un accord avec la Métropole.

Je rappelle quand même que pour nous, la prévention des inondations, ce n’est pas rien dans le département. C’est pour cela, d’ailleurs, qu’à plusieurs conseillers départementaux, nous siégeons au sein de l’EPTB Seine Grands Lacs. Cela va conduire évidemment à l’évolution de la présence du Département dans cet Établissement public, donc on va être, quelque part, dessaisi de cette réflexion…

Le jour où il y aura une inondation et que la Métropole aura à gérer le sujet, on ne sera quand même pas dans la situation de tranquillité que je sens aujourd’hui, d’autant plus que nous avons la gestion des murettes anti-crues sur la RD 1 et la RD 7 qui représentent quand même treize kilomètres d’un côté et huit kilomètres de l’autre. Nous avons une expérience que nous avons déjà mise en œuvre ces dernières années et ce rapport, aujourd’hui, décide donc, brutalement de confier tout cela à la Métropole alors qu’on aurait pu avoir une période transitoire comme la loi le prévoit et que certains départements vont utiliser.

Pour une fois, Monsieur le Président, vous qui vous dites toujours en travail avec les autres Départements, notre département aurait pu avoir un positionnement commun avec les autres Départements qui siègent au sein de l’Établissement public pour avoir une transition qui soit commune en Ile-de-France. On va être le seul Département qui décide brutalement de confier toute cette compétence à la Métropole alors même que pour le moment la métropole n’a pas d’expérience sur ce sujet, ni les personnels donc quid en cas de gros problème cet hiver en Ile-de-France ?

Notre groupe ne prendra pas part au vote sur ce rapport qui prend une décision précipitée.