Monsieur le Président, Mesdames et messieurs les Conseillers départementaux,

Depuis deux ans, j’interviens au nom de mon groupe pour vous alerter sur la baisse des aides que vous accordez au titre du FSL.

Depuis deux ans, nous pointons les chiffres que vous nous présentez qui témoignent d’une baisse drastique de l’utilisation de ce fonds, depuis la reprise en gestion directe du dispositif par le département et les modifications, par vos soins, du règlement.

Ainsi, à chaque nouveau bilan présenté, nous ne pouvons que souligner le désengagement du département des Hauts-De-Seine. Et, à chaque nouveau bilan, nous vous avons entendu nous répéter que vous alliez rattraper le retard, que les chiffres le démontreront.

Force est de constater, hélas, que vous n’avez pas rattrapé le retard pris depuis 2016 et que nous sommes loin du nombres d’aides accordés en 2015.

Je ne vais donner que trois dates, trois chiffres, trois montants pour essayer d’être très claire et de me faire bien comprendre par l’ensemble des conseillers départementaux.

2015 (les villes ont la gestion du FSL ) :  8953 aides ont été accordées au titre du FSL pour un montant de 3 millions 987 617 euros.

2016 ( le département reprend la gestion ) : seulement 5 161 aides accordées pour un montant de 2 millions 261 175 euros.

2017 : le chiffre est à peu près le même, 5329 aides accordées. Pour un montant de 2 millions 447 295 euros.

Si le nombre des aides ont baissés, j’y vois trois raisons et, pour l’instant, Monsieur Le Président, vous ne m’avez pas démontré le contraire : l’échelon institutionnel, le nouveau règlement et la recherche permanente d’économies sur les dépenses d’actions.

Pour 2018, nous commençons, enfin, à assister à une légère augmentation des aides et des montants. Le montant total des aides allouées s’établit au 1er semestre 2018 à 1 310 746€ contre 1 152 967€ au 1er semestre 2017. Un rattrapage encore très très faible.

Évidemment, nous ne nous risquerons pas à affirmer que le bilan 2018 compensera les baisses dramatiques de ces deux dernières années. Je ne pense pas non plus, que les chiffres seront en capacité de nous rassurer sur la hausse de non recours que nous dénonçons depuis la reprise en main par le département de la gestion du FSL.

Et, en effet, les chiffres que vous nous présentez, aujourd’hui, parlent d’eux mêmes : Sur l’ensemble du 1er semestre 2018, le FSL a enregistré 3857 demandes d’aides alors que le bilan du 1er semestre 2017 pointait 3 906 demandes d’aide.

J’y vois la confirmation que votre nouvelle organisation et vos nouveaux critères réduisent, de fait, l’action départementale de maintien dans les lieux, d’accès au logement etc…

Vous annoncez, dans le rapport, que les conclusions de l’étude en cours sur le non recours seront présentées lors de la séance de décembre. Nous espérons que les modifications du règlement intérieur que vous allez proposer permettront d’accompagner comme il se doit les publics les plus fragiles.

Je vous remercie.