Communiqué de presse
Groupe Front de Gauche et Citoyens

 

Le Président du Conseil départemental, Monsieur Devedjian, lors de la séance publique du 17 avril, a exclut l’opposition du Conseil d’Administration de « Hauts-de-Seine Habitat » (ex Office départemental HLM).

Cela préjuge très mal du fonctionnement démocratique de la nouvelle assemblée !

Ce sont donc les élus issus des territoires les plus populaires où le nombre de logements sociaux est le plus important qui n’auront plus le droit de siéger dans la structure qui gère le logement social dans le département.

La droite départementale décidera seule des constructions, de l’entretien et de l’attribution du parc social du 92.

On à tout craindre pour les locataires de ce patrimoine et pour les réalisations nouvelles de logements sociaux financées par cet organisme.

Ce signe très négatif donné par la nouvelle majorité départementale est un appel à toutes les associations de locataires, les élus des villes concernées à une grande vigilance sur la gestion future de « Hauts-de-Seine Habitat ».

 Nanterre, le 17 avril 2015